Veuillez noter que les vidéos et les photos ci-dessus sont un aperçu du travail d'Alexandra 'Spicey' Lande et ne démontrent pas ce qui sera exploré dans ce laboratoire. 

Compagnie EBNFLŌH

Alexandra "Spicey" Landé

Laboratoire

3 au 7 juin | 14h00 à 18h00

8 juin - Répétition et Présentation

Lieu : Édifice Wilder | École de danse contemporaine de Montréal

Studio : TBC

Tarif : Pro DAC - 147$ | Visiteur Pro - 167$ | Standard - 196$ (taxes non-incluses)

*Ce stage est remboursable (40% du coût total) par le biais du Programme de soutien à l'entraînement du RQD pour les interprètes membres du RQD admissibles au programme.

**Ne vous inscrivez pas à ce laboratoire si vous ne pouvez pas participer entièrement aux dates mentionnées ci-dessus.

Description du Laboratoire:

 

Pour ce laboratoire, Spicey va s’inspirer de sa dernière oeuvre présenté en Janvier 2019 dans la galerie du MAI. Avec une physicalité brute et précise, IN-WARD met à jour la profonde ambivalence des coexistences et les ambigüités d’individus au sein d’un groupe isolé.

 

Biographie:

 

Alexandra ‘Spicey’ Landé est une chorégraphe montréalaise, interprète et enseignante en danse avec plus de 20 années d’expérience, dont 10 ans à titre de chorégraphe. Figure majeure de la danse Hip-Hop au Québec, sa passion pour cet art nait dans les années 80 alors qu’elle est toute petite. Alexandra a notamment créé le Festival Bust a Move (2005-2015), un événement majeur des danses de rue au Canada. Fin 2015, elle a fondé la compagnie de danse Ebnflōh dont la mission est de créer, produire et diffuser des œuvres engagées, authentiques et innovatrices, et de promouvoir un langage chorégraphique original enraciné dans l’essence du Hip-Hop. La relation symbiotique qu’elle entretient avec la culture Hip-Hop dans son travail chorégraphique constitue l’essence même de sa signature artistique.

C’est en 2008 qu’Alexandra débute sa carrière de chorégraphe indépendante; elle présente au MAI (Montréal, arts interculturels), Retrospek, une œuvre pionnière de 60 minutes qui réunit 9 interprètes. Le spectacle est chaudement reçu par le public et inspire plusieurs chorégraphes en danses urbaines. Suite à sa participation au Festival Vue sur la Relève, l’œuvre est récompensée par la bourse RIDEAU-Entrées en scène Loto Québec en 2009. Retrospek est présenté chez une vingtaine de diffuseurs au Québec entre 2008 et 2010.

 

En 2010, Alexandra crée sa deuxième pièce de longue durée, Renézance, présentée par Tangente et diffusée plusieurs fois à Montréal. En 2011, elle est engagée comme coach en danses urbaines pour le spectacle Michael Jackson: The Immortal World Tour du Cirque du Soleil. En tant que professeur et chorégraphe, elle participe aussi à l’émission, Ils dansent, de Radio Canada avec Nico Archambault. Elle enseigne à l’École nationale de cirque de Montréal et offre des classes de maître à travers le pays et à l’international. Dans le même temps, le Festival Bust A Move (2005-2015) qu’elle a fondé à Montréal se développe et devient la plus grande compétition de danses de rue au Canada; la TOHU se joint au projet et en devient le co-présentateur. Étalé sur 4 jours, Bust A Move attirait annuellement plus de 2 500 spectateurs et 300 danseurs âgés de 16 à 40 ans, avec des juges en provenance d’Europe, des États-Unis et d’ailleurs. L’événement a fortement inspiré la nouvelle génération de danseurs. En 2015, ‘Spicey’ est invitée comme juge lors de la compétition internationale de danse, Eurovision Young Dancer, présentée sur Czech TV en République Tchèque.

 

Désirant pousser ses propres aspirations artistiques et faire rayonner la création et les artistes en danses urbaines sur les scènes contemporaines, Alexandra fonde en 2015 la compagnie de danse, Ebnflōh, qui vise l’excellence et l’originalité. Elle y développe un langage chorégraphique qui trouve sa source des origines aux évolutions actuelles du Hip-Hop. Inspirée par l’authenticité des pionniers du mouvement, mais aussi par le théâtre, le cinéma, les arts visuels et la musique, le travail de la chorégraphe élabore des passerelles avec d’autres disciplines artistiques. Elle cherche aussi à soulever certaines questions sociales à travers la création.

 

Entourée de complices et de paires qui alimentent son processus créatif, c’est fin 2015 qu’est présentée au MAI la première création de la compagnie, et la troisième œuvre de longue durée de la chorégraphe, Complexe R, inspirée de nos obsessions humaines. Le travail est salué et l’œuvre est notamment diffusée à Montréal, Toronto, Whitehorse, New York, Amsterdam, et par le Conseil des arts de Montréal en tournée 2017-2018. In-Ward, la nouvelle création de la compagnie, sera diffusée en Première dans la galerie au MAI du 16 au 20 janvier 2019; la création a reçu le soutien de plusieurs partenaires majeurs (CCOV, Danse Danse, Agora de la Danse, etc.). Le spectacle met en scène un groupe de personnes isolées, marginalisées, et explore la complexité des relations, les sentiments de solitude et d’isolement. Dans cette œuvre pour 6 interprètes, Alexandra poursuit la définition de son travail chorégraphique avec cette curiosité d’aller plus loin.

 

Alexandra ‘Spicey’ Landé est également fortement impliquée dans la transmission des danses urbaines et dans la communauté. Elle est régulièrement invitée à enseigner à travers le pays et à l’international. En 2018, elle participait à la 11e édition de Transformation Danse à Montréal où elle offrait un laboratoire de création étalé sur deux semaines. Elle dirige aussi depuis 2017 le volet danses urbaines du programme de formation professionnelle continue en danse contemporaine offert à Montréal par Stéphanie Decourteille.

 

Comme chorégraphe, elle offre du mentorat à plusieurs artistes de la relève, toujours prête à encourager et à échanger. Elle était porte-parole de l’Intercollégiale de danse 2016-2017. Elle partage également ses connaissances par le biais de conférences, de discussions consacrées aux danses urbaines et d’ateliers professionnels partout au pays, de même qu’elle siège sur de plusieurs jurys de danse (battles, etc.). En 2018, Alexandra était l’invitée de l’université́ Concordia pour la conférence « Focus on Dance Research » qui réunissait 12 panélistes internationaux et plus de 100 participants; elle y enseignait également une classe de maître avec l’artiste américain, Sabela Grimes. En 2018, elle est l’Ambassadrice en danse du Festival Mode et Design de Montréal. Aujourd’hui avec Ebnflōh, d’Alexandra ‘Spicey’ Landé construit un langage chorégraphique propre à sa vision.

 

Sa signature artistique, son implication dans la communauté et sa contribution au milieu artistique font d’elle un moteur de la création en danses urbaines au Canada.

Suivez-nous

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle

​© 2019 Danse à la Carte